Les arnaqueurs de Montmartre, ou l’art de la triche

Les arnaqueurs de Montmartre, ou l’art de la triche

Qui n’a jamais croisĂ© ces hommes qui proposent de gagner de l’argent en tentant de trouver la bonne carte, cachĂ©e sous un gobelet ? C’est l’une des arnaques les plus connues de la capitale. Pourtant, nombre de touristes se font avoir.

Entre le ronronnement des moteurs et le bruit des klaxons, les touristes se promÚnent dans le quartier de Montmartre en ce matin de juin. Malgré une ambiance estivale, des arnaqueurs ont décidé de faire des touristes leur principale proie, avec une technique bien précise.

Un systÚme bien rodé

Boulevard de Rochechouart, Ahmed travaille dans une boutique de souvenirs depuis onze ans. Assis sur une chaise en plastique, il attend les clients, cachĂ© derriĂšre une pile de maillots du Paris Saint-Germain. Las, il exprime son ras-le-bol. « A midi, ils sont lĂ . A 22h, encore lĂ . ». « Mais les fous c’est pas eux, c’est leurs clients. Ils pensent vraiment qu’ils peuvent gagner 1000€ ! ». GĂȘnĂ© par ce business illĂ©gal, il a portĂ© plainte Ă  plusieurs reprises, sans succĂšs.

La technique est simple, le matĂ©riel peu coĂ»teux et le systĂšme bien rodĂ©. Le jeu consiste Ă  trouver la dame de cƓur, cachĂ©e sous l’un des trois gobelets. AccompagnĂ© de complices et de guetteurs, chargĂ©s d’anticiper l’arrivĂ©e de la police, le bonneteur –maĂźtre de ce jeu appelĂ© Bonneteau- attire les clients. La mise minimum est de 50€. Si l’on perd, c’est terminĂ©. Si l’on gagne, c’est un peu plus compliquĂ©.

« Si tu rejoues pas, tes enfants tu les verras plus jamais »

 Le bonneteur, dont les yeux sont cachĂ©s par des lunettes de soleil noires, bat les cartes. Un « barron » -complice- se fait passer pour un joueur et mise. « Bingo ! ». Il repart avec sa mise doublĂ©e, laissant la place Ă  de vĂ©ritables clients, sensibles Ă  l’idĂ©e de gagner facilement de l’argent. Une femme d’une cinquantaine d’annĂ©es accompagnĂ©e de ses trois enfants tente sa chance. « TrouvĂ©e ! ». Mais rapidement, l’un des guetteurs s’impose Ă  elle. « Si tu rejoues pas, tes enfants tu les verras plus jamais. » Le systĂšme fonctionne sous la contrainte, voire la menace. Le ton monte. « Voleur ! C’est mon argent ! ». Rien n’y fait, elle repart sans.

« Les flics ! ». Tout le monde s’agite. En deux temps trois mouvements, plus personne. La seule trace encore visible de leur passage ? Le carton qui leur a servi de table, abandonnĂ© sur le bord du trottoir.

La triche, un domaine de professionnels

Sous la menace des couteaux, Fred Ericksen se souvient avoir dĂ» rendre l’argent qu’il avait gagnĂ©. « En tant que magicien, t’es cramĂ© tout de suite. Je connais leurs techniques. » Son dĂ©bardeur noir laisse paraĂźtre d’imposants tatouages. Magicien, illusionniste et mentaliste, il enseigne Ă©galement la triche lors de dĂ©monstrations privĂ©es. Il se dit dĂ©sormais « repenti ». « Aujourd’hui, je suis payĂ© pour faire ça. »

Alors, véritable moyen de renflouer son portefeuille ou simple arnaque ? Il semblerait bien que ce jeu ne soit que de la poudre de perlimpinpin.

Marine Protais

Taggé , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Fred Ericksen , producteur d'animations MICE - Magicien close up - Spectacle de noel

Fred Ericksen est spĂ©cialisĂ© dans la production d’animations de prestige depuis 1987 sur toute l'Europe. TrophĂ©e d’Argent 2014 en Mentalisme lors du Festival des Stars de la Magie et des Étoiles du Cirque. TrophĂ©e d'Or 2019 en Mentalisme lors du Festival International de l'Illusion de Budapest

Les commentaires sont fermés.

  • Magicien sur Lyon