Un livre un jour : Les Magiciens de Lev Grossman

Extrait

BROOKLYNQuentin fit un tour de magie. Nul ne le remarqua. Ils marchaient ensemble sur un trottoir inégal et glacé : James, Julia et Quentin. James et Julia se tenaient par la main. Ainsi en allait-il désormais. Comme le trottoir n’était pas très large, Quentin avançait à la traîne tel un enfant boudeur. Il aurait préféré être seul avec Julia, voire seul tout court, mais on ne peut pas tout avoir. Du moins l’immense majorité des preuves disponibles le confortait dans cette conclusion.
– Okay ! fit James par-dessus son épaule. Q. Parlons stratégie.
James semblait doué d’un sixième sens qui l’alertait dès que Quentin commençait à déprimer. Quentin entamerait son entretien dans sept minutes. Ensuite viendrait le tour de James.
– Une poignée de main ferme. Un regard franc et attentif. Et dès qu’il se sent à l’aise, tu l’assommes avec une chaise, je décrypte son mot de passe et j’envoie un courriel à Princeton.
– Contente-toi d’être toi-même, Q, conseilla Julia.
Ses cheveux noirs ramenés en arrière retombaient par vagues. Qu’elle soit gentille avec lui ne faisait qu’aggraver la situation.
– C’est bien ce que j’ai dit, non ? lança James.
Quentin refit son tour de magie. C’était un petit tour de passe-passe à une main, avec une pièce de cinq cents. Mais il l’effectuait dans la poche de son manteau afin que personne ne le voie. Il recommença, puis le fit à l’envers.

Présentation de l’éditeur

«Un Harry Potter pour adultes.» The New York Times. «Luxuriant et inventif… Original et passionnant… Les Magiciens est un grand conte de fées.» The Washington Post. Brooklyn. Quentin, dix-sept ans, est un adolescent bril­lant mais il ronge son frein, prisonnier d’un monde désespérément ennuyeux, en attendant d’intégrer une université de prestige. Comme il regrette le temps de son enfance où les Chroniques de Fillory l’entraînaient dans un univers magique où tromper son ennui! Mais sa vie se transforme le jour où, à sa grande stupeur, il est admis à la faculté de Brakebills , une école extrêmement élitiste et secrète qui forme des magi­ciens. Cinq années d’un rude et dangereux apprentissage l’y attendent.Mais le monde réel, même revu par la magie, n’apporte pas forcément le bonheur. Ce qu’il faudrait, c’est que l’univers de Fillory, celui des contes de son enfance, ne soit pas un monde imaginaire. Qui sait ?…

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Magicien - Mentaliste - Speed Painting - Arts du Cirque

Fred Ericksen Magicien Ipad| Magicien Close Up | Mentaliste

Les commentaires sont fermés.