Connaitre votre avenir avec Zolthar ? Oserez-vous ?

zolthar magicien steampunk

De tous temps les hommes ont cherché à connaître leur destin. Le futur nous inquiète et c’est pourquoi les cabinets … Continuer la lecture

Halloween la période des Freakshows et son spectacle Magik Maniak Show

Halloween la période des Freakshows et Spectacles de Magie de l’étrange !

Les freak shows étaient populaires aux États-Unis entre … Continuer la lecture

Connaissez-vous la Cantada à Paris ?

Cantada Paris Cabaret du néant

Connaissez-vous la Cantada à Paris ?

Cantada … <a href=Continuer la lecture

Maison de la Magie Robert-Houdin – BLOIS

maison-de-la-magie-robert-houdin-blois-museeune exposition inédite “Fascination optique”

Vos yeux vous jouent des tours? Rendez-vous dans le cabinet des associés Docteur Convexe et Professeur Concave pour tester votre perception visuelle. Admirez d’étonnantes illusions graphiques, de curieux jouets optiques et les créations vibrantes de Victor Vasarely. Images cachées, inversées, détournées, objets séditieux, miroirs de sorcières, anamorphoses, kaléidoscopes…

Une exposition trompe l’œil à ne pas manquer !

Les artistes et les architectes ont étudié pendant des siècles la perception visuelle humaine et les illusions dont elle peut être la victime. Dans la Grèce antique, des temples comme le Parthénon étaient délibéré- ment conçus dans l’idée de corriger l’effet d’optique des lignes incurvées. La Renaissance a permis la mise au point d’innovations picturales comme la perspec- tive, le trompe l’œil et l’anamorphose. Bien plus tard, certains artistes inspirés par ces recherches et par l’imagerie populaire, ont construit des scènes illu- soires, ambiguës ou composites, en manipulant certaines des sources d’information utilisées par la rétine comme Salvador Dali.

Otto Wessely au théatre Jemmapes

Otto Wessely au Théatre Jemmapes 1996

Lisez gratuitement au format PDF la version française du livre d’ Otto Wessely
“Je suis une star comme tout le monde”.

Note de l’éditeur

D’aucuns ne manqueront pas de s’étonner de voir la FFAP publier la bi bliographie du plus «non politiquement correct des magiciens de notre siècle»; cela serait oublier un peu vite qu’Otto est de longue date membre de notre association et qu’il fut et est toujours un artiste reconnu, qui a eu le grand et très rare mérite d’apporter à notre art un nouvel élan, une façon différente de penser la magie. Sa démesure est de celles qui ne peuvent laisser indifférente et je souhaite à notre «Reine des Arts» de connaître encore et souvent, des artistes bousculant ainsi l’ordre établi et brillant des mille feux de leur talent, pour que même si avec eux, «Magie» rime avec «Folie», elle ne le fasse jamais avec «Ennui»

Création magique

creation magique fred ericksenCréation magique sur une thématique précise:

Lorsqu’on travaille sur un thème, on étudie son histoire, le pourquoi, ce qui fait que ca existe, … Bref c’est un travail de recherche.

Ce n’est pas juste on mets des tours et puis c’est tout ! Enfin si ca c’est ce que font la majorité des magiciens et on voit le résultat.

Lorsque je travaille sur un thème, il y a un à 4 ans de recherche dessus. D’ou l’importance du “temps d’avance”.

Cela fait 6 ans que je suis sur le steampunk et dans peu de temps tous vont vouloir s’y mettre.

Je suis déjà sur un autre thème pour avoir toujours ce “temps d’avance”, c’est le b-a ba du magicien

 

Mentalisme, poker et casino : des supers pouvoirs pour gagner ?

mentaliste poker jeu en ligneLe mentalisme peut-il aider à gagner au jeux de casino et au poker ? 4 spécialistes nous donnent leur point de vue sur cette discipline très vaste et source de nombreux fantasmes.

Maîtriser des techniques pour gagner à coup sûr a de tous temps fait partie des fantasmes des joueurs de tout poil, et tout particulièrement ceux de poker et de casino.

Certaines séries télé ont d’ailleurs popularisé certaines compétences, voyant leur héros mettre à profit son talent pour rafler la mise au casino – comment ne pas penser par exemple à Simon Baker, le Mentaliste de la série du même nom ?

Les disciplines touchant à l’esprit, et notamment le mentalisme, voient graviter autour d’elles une frange variée de spécialistes, aux avis parfois contrastés.jeux de casino poker

Selon « Pascal de Clermont » se définissant comme l’un des chantres de la discipline, et affirmant même posséder un don, certains mentalistes arriveraient ainsi à gagner aux bandits manchots.

Nous avons ainsi souhaité en savoir plus et avons contacté plusieurs éminents spécialistes afin de savoir si il était réellement possible de tirer avantage de telles capacités pour gagner.

Si tous s’accordent pour dire que Pascal de Clermont est plutôt un affabulateur auto-persuadé d’avoir un don, au discours romancé et aux nombreux raccourcis invérifiables ou erronés, leur avis d’experts nous semblait précieux pour pouvoir répondre à cette question nous (et vous) intéressant au plus haut point : Les disciplines du mentalisme peuvent-elles aider à gagner ?

Suite de l’article ici

Un univers à la Tim Burton

dani lary magicienC’est une comédie magicale. Tout part d’un château à Romans où je jouais étant petit et où on imaginait des fantômes qui nous tiraient par les pieds. Par la suite, j’ai appris que ce château appartenait au comte du Bois des Naix. À 64 ans, il a voulu se marier, et le jour de ses noces sa future femme décède. Il se dit que tous les 100 ans, le jour de cette mort, les fantômes ressurgissent. Le spectacle est ainsi né naturellement. Je joue le comte du bois des Naix. Le public plonge dans un univers à la Tim Burton. Et on commence dans un immense cimetière.

c’est pour cela que les 40 numéros du spectacle ont été écrits après l’histoire. Ils servent l’histoire et non l’inverse. Et ma grande satisfaction c’est de voir que le public croit aux numéros et ne se dit pas “j’ai compris”. Les numéros prennent une autre dimension car l’histoire emporte le public.

Méliès, le Magicien

melies le magicienLa sortie il y a deux ans du film en 3D de Martin Scorsese sur Méliès, a renouvelé l’intérêt pour le tout premier pionnier du spectacle cinématographique. Magicien de formation, ses films sont marqués par l’art de l’illusionnisme et des effets spéciaux, préfigurant Georges Lucas et Steven Spielberg. Machinerie théâtrale, pyrotechnie, effets d’optique, arrêts de caméra, fondus enchaînés, surimpressions, prestidigitation, effets de montage et effets de couleurs sur pellicule, tout semble avoir été conçu et utilisé par ce virtuose de la technique. On lui doit des adaptations de contes (Barbe-Bleue), des récits de science-fiction (Le Voyage dans la Lune) et de nombreuses histoires extravagantes. Venue tout droit de la Cinémathèque Française, l’exposition présente de nombreux films, des objets de magie, des costumes – entre autres son costume d’inventeur du Voyage dans la Lune – sa première caméra, et autres trésors…. Du 5 avril au 24 juin. CaixaForum. Av. Ferrer i Guardia, 6-8. Mº Plaça Espanya. Tous les jours, de 10 à 20 h. Entrée libre.

Origines de la magie

Le mot prestidigitation (de presto digiti qui signifie agilité des doigts) a été créé par Jules de Rovère, qui ne voulait pas indiquer sur son affiche le mot d’escamoteur. Il est utilisé pour désigner l’art du spectacle réalisant des tours consistant à créer des illusions.

atelier de magie par Fred ERICKSENAvant d’être appelée prestidigitation, cette discipline était appelée tantôt « physique amusante », tantôt escamotage.
Le mot « prestidigitateur » , qui a existé en français jusqu’à la fin du siècle des Lumières, a été supplanté par le pompeux barbarisme de « prestidigitateur » qui – outre l’alourdissement syntaxique – a fait perdre à la discipline sa référence au « prestige » antique pour ne laisser qu’une référence appauvrie à l’agilité des doigts. Praestigiator, au XII° s., chez Jean de Salisbury, désignait un prestidigitateur, un faiseur de tours, et il ajoute que l’on soupçonnait le diable d’être l’auxiliaire de ces baladins : de là, plus tard, le glissement de prestidigitateur à magicien]. Mais, en 1583, le concile provincial de Tours l’utilise comme synonyme de magus (magicien).

Aujourd’hui le mot prestidigitation ne peut définir à lui seul l’art de la magie puisque cet art ne consiste pas seulement en la vitesse des doigts. La réussite dans cet art se fait grâce à un ensemble de critères tels que la manipulation, les accessoires, le timing : respect des temps forts et des temps faibles, le boniment ou la musique, les fioritures, l’attitude (la personnalité et l’originalité), le regard, le don de comédien …

Les pratiques magiques remonteraient à la préhistoire. Bien que les spécialistes ne soient pas tous d’accord sur leur signification, les gravures rupestres de sorciers et d’animaux mythiques semblent bien en attester. L’Ancien Testament décrit le « combat » que livrèrent Moïse et Aaron contre les magiciens de Pharaon. « Moîse jeta devant Pharaon son bâton qui se transforma en serpent. Pharaon à son tour, convoqua les sages et les enchanteurs. Et les magiciens d’Égypte, eux- aussi, accomplirent par leurs sortilèges le même prodige. Ils jetèrent chacun son bâton qui se changea en serpent, mais le bâton d’Aaron engloutit ceux des magiciens ».

Les premiers objets magiques retrouvés intacts sont des vases grecs truqués datant du VIe siècle av. J.-C. . L’un deux, conservé et exposé au musée du Louvre, comporte un siphon permettant de le vider et de le remplir à plusieurs reprises. Un autre vase conservé au musée Allard Piierson D’Amsterdam daté du IVe siècle av. J.-C. permettait de verser à volonté deux liquides différents. Les écrits grecs et romains relatent leur intérêt pour les « faiseurs de prestiges ».

De la plus haute Antiquité à nos jours l’art de manipuler les objets, comme l’utilisation des marionnettes, et de prétendre que cette manipulation est le fruit d’un phénomène surnaturel, existe. On en trouve un témoignage remarquable, en ce qui concerne le deuxième siècle de notre ère, chez Lucien de Samosate, qui, dans son Alexandron è pseudomantis[7], décrit et explique les pratiques et les tours de passe-passe d’Alexandre d’Abonotique. Manipulation et prestidigitation[modifier] Un mentaliste dans un numéro de lecture des pensées, 1900

Avant d’être un divertissement, la prestidigitation a servi à matérialiser le divin et s’est assimilée à la magie noire, tandis qu’elle s’est peu à peu affirmée magie blanche pour s’éloigner des bûchers. Sa pratique a longtemps profité aux sorciers mais les a aussi souvent conduits à être poursuivis par l’Inquisition. C’est d’ailleurs dans le but de démystifier les procédés employés par les escamoteurs et autres faiseurs de tours en vue de leur éviter le bûcher, que Reginald Scot (1538-1599) publia en 1584 A Discoverie of Witchcraft.

La représentation de la première carte du jeu de tarot de Marseille est le bateleur, qui est la représentation du magicien, ancêtre de l’escamoteur devenu le prestidigitateur.

Elle est pratiquée le plus souvent par des artistes dans le cadre du monde du spectacle. Le magicien s’est entraîné pour créer les illusions qui leurrent nos sens : il fait apparaître et disparaître diverses choses, il défie la gravité, transforme la matière, lit dans les pensées, voit dans l’avenir. Avec ses astuces et son habileté, son adresse et son boniment, une mise en scène théâtrale, un éclairage subtil ou un fond musical, le magicien crée un contexte grâce auquel son trucage – au demeurant parfois fort simple mais astucieux – devient stupéfiant au point de créer l’illusion qu’un mystère vient de se produire sous nos yeux.